Business is booming.

Bác sĩ chia sẻ kiến thức chuyên sâu về viêm nhiễm phụ khoa và cách xử lý!

0
Bác sĩ chia sẻ kiến thức chuyên sâu về viêm nhiễm phụ khoa và cách xử lý!
Infections gynécologiques chez la femme
Infections gynécologiques chez la femme

Infections gynécologiques C’est une maladie fréquente chez les femmes. Cependant, cela n’affecte pas sérieusement la mortalité. Cependant, cela laisse de nombreuses autres conséquences tout aussi graves. Il convient de mentionner ici que presque toutes les femmes ont été ou risquent d’être infectées au moins une fois dans leur vie.

Selon des rapports médicaux, jusqu’à 90 % des femmes vietnamiennes souffrent de maladies gynécologiques. Dans laquelle, 60% des femmes en âge de procréer ont une inflammation gynécologique, plus de 65% des cas rechutent après traitement. D’autres complications gynécologiques surviennent dans 30% des cas et jusqu’à 20% des cas perdent la capacité de devenir mère. Alors qu’est-ce qu’une infection gynécologique, est-ce vraiment si grave ?

Le taux d'infections gynécologiques a considérablement augmenté
Le taux d’infections gynécologiques a considérablement augmenté

1. Qu’est-ce qu’une infection gynécologique ?

L’infection gynécologique est une maladie inflammation dans les départements liés à organes génitaux féminins. Comprend les organes internes tels que : vagin, utérus, col de l’utérus, trompes de Fallope, ovaires. Et les parties externes telles que : grosses lèvres, petites lèvres, clitoris, vulve, périnée.

Les organes reproducteurs féminins sont des systèmes physiologiques du corps féminin qui contiennent de nombreuses fonctions complexes : rapports sexuels, réception du sperme, fécondation et grossesse. De plus, c’est aussi l’endroit où les déchets sont éliminés par les reins. Par conséquent, si cette pièce est endommagée, cela affectera sérieusement la vie. Affecte la capacité physiologique, les besoins, ainsi que d’autres problèmes liés à la maternité de chaque femme.

Infections gynécologiques
Infections gynécologiques

2. Maladies inflammatoires gynécologiques courantes ?

Comme nous le savons tous, les infections gynécologiques surviennent chez la plupart des femmes, mais toutes les parties ne sont pas touchées, et le même danger. Selon l’emplacement, le rapport de risque et la gravité varient également. Voici quelques-uns des endroits les plus fréquemment infectés pour les femmes vietnamiennes :

  • Vaginite
  • Métrite
  • Maladie inflammatoire pelvienne
  • Inflammation des glandes servicielles de l’autoroute
  • annexite
  • Inflammation ovarienne
  • Inflammation des ovaires
  • Maladies sexuellement transmissibles : gonorrhée, syphilis, verrues génitales, etc.
Maladies gynécologiques courantes
Maladies gynécologiques courantes

3. Signes d’infection gynécologique ?

Selon les gynécologues de l’Hôpital national d’obstétrique et de gynécologie, les signes d’inflammation dépendent de la cause de l’inflammation. Cependant, lorsque les femmes ressentent l’un des symptômes suivants, on peut conclure qu’il s’agit d’une infection gynécologique :

3.1 Écoulement anormal

Les pertes vaginales, également appelées pertes blanches, sont les pertes vaginales toujours présentes chez les femmes. C’est une décharge physiologique que toute femme à partir de la puberté a toujours. C’est un type de décharge qui nettoie le vagin, hydrate et combat les infections.

Le liquide vaginal contient de l’eau, de la pyridine, de l’urée, de l’acide acétique, de l’acide lactique, de l’alcool, du glycol, etc. Il peut varier en odeur, couleur, texture chez chaque femme et chaque cycle corporel différent. Cela dépend des besoins physiologiques, du cycle menstruel et surtout du problème d’infection.

Les pertes vaginales sont légèrement acides, plus acides lors de certaines maladies sexuellement transmissibles. Le pH normal des pertes vaginales se situe entre 3,8 et 4,5. Ainsi, en cas d’infection, le niveau de pH ici n’exerce pas de fonction protectrice. En même temps, créant des conditions propices à la croissance des bactéries, produisant des problèmes vaginaux anormaux.

Mauvaise haleine erratique
Mauvaise haleine erratique

Normalement, le blanc de sang a la couleur du blanc d’œuf, une forte viscosité, une odeur inodore ou légère. Mais lorsqu’il est infecté, la décharge change comme:

  • Plus de mauvaise haleine
  • L’odeur est plus poissonneuse
  • Les pertes vaginales sont jaunes, vertes et noires

3.2 Démangeaisons vaginales, éruption cutanée, lymphadénopathie ?

Lorsqu’elles sont infectées, les bactéries sont actives dans la zone intime. Vous faire ressentir des démangeaisons inconfortables, voire des éruptions cutanées et des brûlures. C’est une réponse normale du corps pour nous faire savoir que l’endroit n’est pas propre et sec. La peau est abîmée et a besoin de soutien.

Démangeaisons vaginales
Démangeaisons vaginales

3.3 Saignements vaginaux anormaux

Si vous n’avez pas vos règles, votre vagin saigne à nouveau. Il s’avère être une manifestation de fibromes cervicaux, de cancer de l’utérus, d’abus de contraceptifs oraux ou d’une infection gynécologique sévère.

3.4 Douleur pelvienne, bas-ventre

En plus du cycle menstruel, les femmes ont souvent des douleurs abdominales basses, il y a une autre raison pour laquelle les femmes ressentent de la douleur. C’est une infection gynécologique. Les femmes atteintes d’infections gynécologiques graves présentent des douleurs dans le bas-ventre. Elle peut être légère au début, mais elle persiste, après un certain temps la douleur devient plus intense. Il y a même des sensations de transpiration, des nausées, des vomissements et une baisse de la tension artérielle.

Douleur dans le bas-ventre, le bassin
Douleur dans le bas-ventre, le bassin

3.5 Problèmes liés à la miction

Les patients ont également des problèmes urinaires tels que :

  • Urine froide
  • Minuscule
  • Uriner plusieurs fois
  • Uriner du sang
  • Peur de faire pipi

Ceci est un symptôme caractéristique de la vaginite ou de la gonorrhée

3.6 Quelques autres signes

En plus des symptômes ci-dessus, le patient a également des problèmes tels que :

Troubles menstruels
Troubles menstruels
  • Troubles menstruels
  • Douleur pendant les rapports sexuels
  • Fatigue, inconfort, perte de confiance
  • Perte d’appétit, ballonnements, flatulences

Cependant, tous les patients ne présentent pas tous les symptômes ci-dessus. Mais si vous ressentez 2 des symptômes ci-dessus, vous devriez vous rendre dans un établissement médical réputé pour vous faire examiner.

4. Causes des infections gynécologiques

Il existe de nombreuses causes différentes d’inflammation, telles que :

  • Psychologique : Souvent stressé, fatigué, faible résistance.
  • Mauvaise hygiène vaginale
  • Utilisez des sous-vêtements secs, qui évitent l’humidité et qui ne sont pas trop serrés
  • En raison de changements dans les hormones féminines : femmes enceintes, post-partum et dans le cycle menstruel
  • En raison d’un déséquilibre du pH vaginal
  • En raison de relations sexuelles inappropriées, avant et après les relations sexuelles, ce n’est pas propre
Infections gynécologiques dues à de nombreuses causes
Infections gynécologiques dues à de nombreuses causes

5. Comment prévenir les infections gynécologiques

5.1 Nettoyer correctement la zone intime

L’hygiène de la zone intime est l’exigence première et essentielle. Elle affecte directement la santé des parties intimes des femmes. Par conséquent, les femmes doivent considérer lors du nettoyage de la zone intime :

  • Ne nettoyez pas trop légèrement comme un simple nettoyage à l’eau. Parce que l’eau n’est qu’une étape de base, elle n’élimine pas les bactéries qui s’accrochent à la peau de la “petite fille”.
  • De plus, ne nettoyez pas trop la zone intime comme une douche profonde à l’intérieur, ce qui donnera aux bactéries la possibilité d’aller profondément à l’intérieur.
  • Gardez toujours la “fille” toujours au sec et au frais, surtout pendant les menstruations. Changer de tampon toutes les 4 heures
  • Ne portez pas de pantalons serrés qui endommagent la zone privée, et les vêtements mouillés ne créent pas de conditions favorables à la prolifération des bactéries.
  • Ne pas utiliser de savon, de gel douche, de détergents puissants pour nettoyer la zone intime
  • Ne partagez pas les serviettes et les sous-vêtements avec d’autres
Une bonne hygiène de la zone intime
Une bonne hygiène de la zone intime

>>> Découvrez maintenant : la solution d’hygiène féminine nettoie vraiment l’espace privé

5.2 Hygiène de la zone intime après un rapport sexuel, après un accouchement

Le post-partum ou après un rapport sexuel sont des conditions favorables à la croissance et à la pénétration profonde des bactéries dans le vagin et l’utérus. Causée par une inflammation, la gonorrhée, la syphilis, etc. Parce que les bactéries et les champignons pénètrent profondément à l’intérieur, il est plus difficile à nettoyer et à éliminer, de sorte que sa gravité augmente également.

Veillez à limiter la propagation des infections sexuellement transmissibles. Vous devez utiliser des préservatifs, nettoyer la zone privée avant et après les rapports sexuels avec des solutions d’hygiène vaginale. Pour minimiser le risque de maladie.

Mode d'emploi de la solution d'hygiène féminine
Mode d’emploi de la solution d’hygiène féminine

>>> Référence : Top meilleures solutions d’hygiène féminine 2020

5.3 Activités diététiques et nutritionnelles

La vie moderne avec tant de pression, un environnement de travail stressant. Vous devrez peut-être rester assis pendant des heures dans une position. Les vêtements de bureau serrés, la pression du travail familial, les délais, etc., se déversent sur votre tête. Vous êtes stressé, sédentaire et mangez souvent des sucreries grasses nocives pour la santé. Par conséquent, la résistance diminue, en particulier chez les femmes enceintes, donc des exercices réguliers et des suppléments nutritionnels sont extrêmement nécessaires.

Vous devriez:

  • Exercice régulier
  • Compléter les nutriments : fibres, vitamines, …
  • Éviter le stress excessif
  • Dormez tôt, évitez de vous coucher tard
  • Même si vous allez au travail, vous devez vous lever et aller aux toilettes toutes les heures
Pyramide nutritionnelle au quotidien
Pyramide nutritionnelle au quotidien

5.4 Examen obstétrical de routine

C’est un problème que les femmes vietnamiennes peuvent difficilement résoudre. A cause de la peur des Vietnamiens, à cause du léger mépris de ses conséquences, etc. Par conséquent, nous devons passer le mot et encourager nos sœurs à aller régulièrement chez le médecin. Bien qu’il s’agisse d’une question sensible mais aussi extrêmement importante, en fait, personne ne vous jugera lorsque vous passerez un examen gynécologique. Alors soyez confiant et courageux. La détection et le traitement précoces aideront beaucoup les femmes, réduisant le risque potentiel de problèmes de fertilité plus tard.

Période d’examen périodique : tous les 6 mois

Examen obstétrical de routine
Examen obstétrical de routine

6. Médicaments pour traiter les infections gynécologiques

6.1 Méthodes folkloriques

Depuis des temps immémoriaux, les mères et les grands-mères savent et utilisent comment nettoyer l’espace privé à la maison avec des plantes dans le jardin et sont extrêmement efficaces. Dans lequel nous ne pouvons manquer de mentionner des méthodes telles que:

  • Nettoyer la zone intime avec des feuilles de bétel
  • Cuire à la vapeur l’espace privé avec des feuilles de bétel
  • Laver la zone privée avec des feuilles de thé vert
  • Nettoyez la zone vaginale avec de l’eau salée
  • ….
Hygiène à la maison
Hygiène à la maison

>>> Référence : Les meilleures façons de nettoyer la zone intime à la maison de la manière la plus économique et la plus sûre

6.2 Médicaments pour le traitement des infections gynécologiques avec la médecine occidentale moderne

Outre l’utilisation des méthodes de la médecine orientale, l’hygiène, les soins et le traitement des infections par la médecine occidentale sont également très populaires. Mais la médecine occidentale est souvent prescrite par les obstétriciens, cela dépend de la localisation de l’infection, de la gravité de la maladie. Par exemple:

  • Métronidazole : Médicaments pour traiter les infections vaginales, les infections urogénitales, causées par des bactéries anaérobies, les parasites trichomonas, les amibes, ..
  • Fluconazole : utilisé dans le traitement des infections fongiques et à levures.
  • Doxycycline : Un médicament anti-inflammatoire qui agit sur une grande variété de bactéries gram-négatives et positives
Traitement des infections gynécologiques avec la médecine occidentale
Traitement des infections gynécologiques avec la médecine occidentale

6.3 Méthodes de la médecine orientale

Comme la médecine occidentale, la médecine orientale dispose également de nombreux remèdes efficaces pour traiter les infections gynécologiques. Dans le même temps, la détoxification et l’inflammation sont minimisées pour minimiser les manifestations inflammatoires telles que :

  • Vierge royale
  • Exemple d’utilitaire
  • empereur
  • Ou des règles
  • Melon amer nord-coréen
  • Fil de sécurité
  • Femelle en bronze blanc
Traitement des infections gynécologiques avec la médecine traditionnelle
Traitement des infections gynécologiques avec la médecine traditionnelle

Ci-dessus se trouvent les informations de base sur les infections gynécologiques partagées par les obstétriciens et les gynécologues de l’hôpital obstétrical central. J’espère que vous avez eu plus d’informations utiles dans le traitement des infections gynécologiques.

Pour plus de conseils, vous pouvez contacter Hotline/zalo : 0931.158.666 ou fanpage de la boîte de réception

Leave A Reply

Your email address will not be published.